Accueil / Comment optimiser son référencement naturel ? Notre guide

Comment optimiser son référencement naturel ? Notre guide

14 Déc, 2020

Temps de lecture : 09 min

sommaire

retour au blog 

Comment optimiser son référencement naturel ? Notre guide

Vous êtes le (futur) propriétaire d’un site internet ? Vous souhaitez améliorer votre taux de conversion en augmentant votre trafic ? La méthode la plus efficace pour atteindre votre objectif est l’optimisation de votre site, grâce au référencement naturel. En effet, en optimisant votre contenu par l’application de techniques SEO, celui-ci plaira davantage aux moteurs de recherche.

Résultat : votre site web remontera dans la page des résultats Google / Safari (ou autres), et vous obtiendrez plus de visiteurs !
Mais encore faut-il savoir comment optimiser son référencement naturel. Dans cet article, vous trouverez notre guide de rédaction qui :
  • Regroupe les stratégies SEO les plus efficaces ;
  • Vous explique comment les mettre en place grâce à des exemples concrets ;
  • Vous permettra de vous rapprocher au plus près des recherches que font vos internautes, tout en conservant votre ligne directrice de communication et vos rites d’écritures.
En suivant nos conseils, votre site gagnera enfin en visibilité.

1. PLAIRE AUX MOTEURS DE RECHERCHES POUR OPTIMISER SON RÉFÉRENCEMENT NATUREL

Chaque moteur de recherche dispose d’un algorithme complexe, qui :

  • Scanne le contenu des sites internet présents sur la toile ;
  • Évalue la qualité des textes ;
  • Puis, les classe : c’est à ce stade que votre site se retrouve plus ou moins bien positionné dans la page des résultats de recherche (SERP).

Nous avons regroupé ici les principales techniques SEO à appliquer afin de satisfaire les moteurs de recherche et d’optimiser votre référencement naturel !

a. Les éléments que les moteurs de recherche estiment être importants

Commençons par identifier les éléments que les moteurs de recherche jugent comme « importants ». Concrètement, lorsqu’un moteur de recherche indexe une page Internet, il est sensible à certains critères.

illustration structure article SEO

→ La structure de l’article

Dans un premier temps, le moteur de recherches va examiner le « title » qui est le titre de la page qui apparait dans les résultats du navigateur ainsi que dans l’onglet de la page. Il va également regarder les balises « méta » de votre page. Il s’agit de données visibles uniquement côté navigateur comme par exemple, la description du sujet traité sur la page.

Dans un second temps, il analysera le reste de la structure, à savoir, le titre principal de la page (h1), puis ses sous-titres (codés par les balises h2, h3 et ce jusqu’à h6). L’architecture du texte est capitale. En effet, elle permet aux moteurs de recherche d’analyser et de comprendre l’architecture de votre texte. Plus votre texte est ordonné, plus l’algorithme aura de facilité à trouver les informations qu’il recherche, ce qui augmentera donc les chances qu’il référence votre contenu. Dès lors, ne négligez pas cette étape.

→ La présence de mots clés

Le moteur de recherche scanne le texte, son titre et ses sous-titres, à la recherche de mots clés. Lors de cette analyse, il :

  • Identifie le sujet traité. Le titre principal (h1) et l’introduction de la page sont les plus importants, soignez-les en y intégrant des mots clés pertinents dans le champ sémantique du domaine traité ;
  • Il vérifie que le contenu concorde avec le titre de l’article.

→ La pertinence du texte

Si Google est le moteur de recherche N°1, c’est parce qu’il propose des contenus judicieux à ses internautes. Quand ils tapent « toilettage caniche Nice », les résultats proposés sont en lien direct avec leurs intentions de recherche. Ainsi, ils ne se retrouvent pas sur le site d’un magasin parisien, ni sur celui d’un élevage de caniches. Cela est possible grâce à un algorithme qui calcule le niveau de pertinence de chaque site et de ses contenus : « à quel point et dans quel cas ce site peut-il intéresser les internautes ? ».

Le moteur de recherches va analyser en priorité :

  • Les mots clés et les champs sémantiques présents dans le texte ;
  • La structure du texte.

La pertinence de votre texte est donc évaluée selon différents critères qui vous obligent à portée une attention particulière à la structure de chaque page

b. Écrire pour les moteurs de recherche

Il est important de bien saisir le style d’écriture qui plaît aux moteurs de recherches.

Un contenu optimisé est un texte :

  • Qui répond à l’intention de recherche de l’internaute :
    Vous devez vous mettre dans la peau de votre audience : que va-t-elle taper lorsqu’elle recherche un contenu comme le vôtre ? Identifiez quels termes ou expressions elle utilisera et utilisez les dans votre texte, vos titres et sous titres en variant autour de ce champ sémantique. Des outils sont disponibles afin de vous aider dans la recherche des mots clés.
  • Fluide et facile à lire :
    Les internautes veulent que vous répondiez clairement et rapidement à leurs recherches. Un style soutenu et trop littéraire ne sera pas récompensé en termes de référencement naturel. En effet, le « genre de rédaction » n’est pas inclus dans le calcul de pertinence effectué par le moteur de recherches.

De plus, vous devez garder à l’esprit que votre texte SEO doit :

  • Plaire à Google, grâce à l’application des techniques SEO (mots clés, structures, etc.) ;
  • Intéresser le lecteur avec un contenu adéquat répondant à son intention de recherches, et avec un texte aéré et agréable à lire.

L’important est de trouver le juste milieu en alliant légèreté du style et diversité des mots clés.

N’hésitez pas à faire appel à un freelance spécialisé pour vous accompagner dans ce travail de rédaction.

Mots clés Google pour le référencement

Optimiser son référencement naturel : synthèse

→ Les moteurs scannent l’ensemble de votre contenu à la recherche de mots clés afin de déterminer la pertinence de votre site : travaillez-les autour de leurs champs sémantiques dans la structure et le corps du texte.

→ Les mots clés qui apparaissent en haut de la page ont plus d’impact. Veillez à bien les choisir dans votre titre et votre introduction.

En complément de ces deux points, listons les autres techniques SEO applicables à votre contenu afin d’augmenter votre trafic organique.

2. OPTIMISATION DES MOTS CLÉS POUR UN TEXTE BIEN RÉFÉRENCÉ

a. Principe de « l’optimisation » en référencement naturel

→ Qu’est-ce qu’un mot clé ?

Un mot clé désigne le mot ou le groupe de mots que l’internaute saisi dans la barre de recherches. Ce ou ces mots clés lui permettront de trouver un renseignement, un produit ou un service.

Dès lors, en référencement naturel, un mot clé peut être constitué de plusieurs mots. Ainsi, l’association « toiletteur caniche Nice » est considéré comme un mot clé.

→ L’utilisation de mots « vides »

Pour améliorer la lisibilité de votre contenu, n’utilisez pas un mot clé sans mots de liaison. Vous pouvez ajouter des mots « vides » afin de rendre la lecture plus fluide : « au », « de », « à »…. Bien que cela ne soit pas l’idéal en termes de référencement naturel, leur impact ne sera pas négatif.

Par exemple, nous pourrons utiliser « toiletteur de caniche à Nice » pour optimiser le mot clé « toiletteur caniche Nice ».

→ Travailler un mot clé par page pour optimiser son référencement naturel

Définissez au préalable un mot clé pour chaque page du site afin d’éviter la redondance. Chacune des pages doit être optimisée sur un mot clé unique.

Le principe est un mot clé par page, unique dans tout le site.

 → Le mot clé choisi et les recherches réalisées

En choisissant un mot clé pour la rédaction de votre texte, vous serez référencé naturellement sur cette requête. Ainsi, dans notre exemple, si un internaute cherche « toiletteur caniche Nice », votre article est concerné !

Cependant, les moteurs élargissent toujours leurs propositions autour d’autres résultats de recherches autour du même champ sémantique. Par exemple, vous pouvez espérer obtenir des visites si une personne tape « toiletteur spécialisé caniche Nice » ou encore « coupe caniche Nice ».

Les titres et balises meta dans un article

B. Titres et intertitres des pages

Il est important que le titre principal de la page (h1) et, au moins, un intertitre de 2nd niveau (h2) contiennent le mot clé défini.

Si cela n’est pas possible, il faut trouver des solutions techniques afin que les moteurs de recherches trouvent vos mots clés.

c. Techniques SEO : Mettre en valeur des termes pertinents

Les moteurs de recherche accordent globalement plus de valeur aux termes mis en gras. Afin de respecter les standards du web, utilisez la balise « strong » pour mettre un mot en gras et la balise « em » pour obtenir de l’italique. Ainsi, doivent apparaître en gras :
  • Les mots clés et le champ sémantique correspondant ;
  • Les idées essentielles.

d. Optimiser les photos et images pour être visible dans la SERP

Optimisez vos photos en complétant leur légende. La légende est le texte alternatif de l’image (balise « alt » en code html). Ce texte s’affiche au survol de la photo par les navigateurs.

L’insertion de légendes est un élément SEO important depuis la mise en place de la recherche universelle par Google. Ce travail a donc un impact en terme de référencement naturel. En effet, en intégrant une légende riche, dans le champ sémantique de votre page, vous répéterez le mot clé de la page et augmenterez vos chances d’apparaître sur une recherche d’illustrations.

Les règles à respecter pour optimiser une image et son référencement naturel :

  • La description ne doit pas dépasser 70 caractères ;
  • Votre petit texte doit inclure le mot clé principal de la page ou un mot autour de son champ sémantique ;
  • Idéalement, le titre du fichier devra également comporter le mot clé.

e. Occurrences du mot clé de la page

Tout en restant dans une optique de lecture fluide et agréable, il s’agit d’inclure plusieurs fois le mot clé de la page dans le contenu. Le mot clé principal doit représenter environ 3-5 % (variante comprise) de la page.

Il est également intéressant d’utiliser des termes autour du champ sémantique du mot clé, tout au long de l’article (des synonymes, des variantes).

Si nous reprenons notre exemple de « toiletteur caniche Nice », nous pourrons intégrer dans le texte et dans les intertitres des mots tels que : « toilettage de chien à Nice », « Coupe de caniche à Nice », etc.

f. Éviter la sur-optimisation

La sur-optimisation, ou la répétition abusive du même mot clé est à proscrire. Évitez donc de reprendre le mot clé au-delà des 3 à 5 % du texte. N’utilisez pas non plus le mot clé dans tous les intertitres de votre page ou encore dans toutes les balises « alt » et noms de fichier de vos images.

optimisation mots clés SEO

3. AUTRES TECHNIQUES SEO POUR OPTIMISER SON RÉFÉRENCEMENT NATUREL

a. Placer des liens dans le texte pour un meilleur référencement naturel

Les liens intégrés dans le corps du texte sont plus appréciés par les moteurs que les liens affichés sous forme de liste. Cette remarque est importante car elle met en avant tout le poids que peut avoir le réseau de liens internes. Ainsi, il est primordial d’intégrer dans un texte, des liens vers d’autres pages de votre site.

Par exemple, introduisez dans votre article « toiletteur de caniche à Nice » un lien qui amène vers votre page « Contact » ou vers un autre article de votre blog.

Le lien doit être cohérent et doit faire apparaître le mot clé :

  • Éviter donc ce type de renvoi : « toiletteur de caniche à Nice : cliquez ici ».
  • Privilégiez plutôt : « à lire : notre article sur les toiletteurs de caniches à Nice ».

b. Autres éléments de rédaction

  • Écrivez minimum 300 mots par page.
  • Variez le vocabulaire employé, spécifiquement en début de phrase.
    Évitez par exemple : Déterminer les besoins | Déterminer le plan d’action | Déterminer le budget
    Préférez : Définir les besoins | Déterminer le plan d’action | Estimer le budget
  • Ne rédigez pas de phrases trop longues.
  • Utilisez des mots de liaison dans les phrases.

c. Éviter de répéter le contenu : le duplicate content

Le contenu dupliqué (copié) est mal vu par les moteurs de recherche.

Ainsi il ne faut pas :

  • que plusieurs pages de votre site aient un contenu identique ;
  • que votre site copie (même en partie) le texte d’un autre site.

Le taux de similarité doit être inférieur à 20%. L’outil killduplicate.com vous permet d’identifier ce pourcentage.

d. Publier du contenu régulier pour booster son trafic

Enfin, il est important de ne pas oublier que plus un site contient de pages, plus il est susceptible de remonter dans la SERP.

De plus, les moteurs de recherche sont sensibles à la régularité du contenu. Un site web laissé à l’abandon perdra des places dans la page de résultat. Ainsi, pour optimiser son référencement naturel mettez à jour votre site régulièrement. Cela obligera le moteur à s’intéresser une fois de plus à votre site internet. Pour cela, vous pouvez intégrer une rubrique « actualités » par exemple.

Vous avez à présent toutes les clés en main pour améliorer votre référencement naturel et atteindre le haut de la page des résultats des moteurs de recherche !

nos réalisations